SÉPARATION

separation

Au début ils s’adorent.

Mais Lui est de plus en plus distant et se fait du mouron d’abord, puis l’anxiété est de plus en plus forte, jusqu’à limiter toute expression de soi et va lentement vers la dépression.
Il s’éloigne de plus en plus.

Alors Elle s’énerve. Mais Il l’accuse de ne pas aimer inconditionnellement donc, car Il est comme « cela » et au nom de l’amour inconditionnel, Elle devrait supporter.
Se plier à ses désirs. (Contrôle et dépendance.)
Puis la maladie arrive (alcoolisme, dépression, manie, obsessions, violence, cancer etc…)

Elle se sent coupable. Il la culpabilise.
Si elle accepte de jouer son jeu afin de ne pas le perdre, OU par sentiment de culpabilité, parce qu’il est malade (aussi colérique), ELLE PERMET LA VIOLATION DE SES LIMITES.
La relation affecte négativement son estime d’elle-même.
Le choix libérateur est de ROMPRE sans culpabilité.

La souffrance et la peur (de la vie de couple) du partenaire (Lui) ne sont pas sa responsabilité à Elle.
Sa souffrance à Lui, et sa CULPABILITÉ à Elle, les ont menés à une relation destructrice. La relation EST DÉJÀ chargée émotionnellement à cause d’une vie antérieure. (Café de Flore – Le Film)

Ils se sont rencontrés afin de permettre à Elle de lâcher-prise sans éprouver de culpabilité et à LUI de s’assumer émotionnellement.
Dans ce genre de relation, la seule solution est de ROMPRE.
L’éloignement d’Elle, de sa souffrance à LUI, (violence, distance et dépression, maladie, peur du couple) permettront à l’homme de se confronter à sa souffrance, et lui offre l’opportunité de faire face à ses émotions au LIEU D’Y ECHAPPER.

Lorsque l’attirance est familière et irrépressible au début, les problèmes de pouvoir, de contrôle et de dépendance ne tardent jamais.
Ils ne font que répéter une tragédie passée.

Il est nécessaire de lâcher prise l’un de l’autre, et de devenir une entité libre et Indépendante.
RESPONSABLE.

L’énergie de l’amour est calme et paisible. Insouciante et inspirante.
Ni pesante, ni tragique.
SINON, il est nécessaire de lâcher prise, plutôt que d’essayer de TRAVAILLER sur la relation.

L’autre peut activer une chose qui va générer le drame.
Mais il n’appartient qu’à soi-même de gérer SON problème propre, et non pas attendre que l’autre le fasse à sa place.
On est responsable que de SOI.

La seule solution est le lâcher prise TOTAL.
La solution ne réside pas dans le comportement de L’AUTRE PERSONNE.
Les enfants intérieurs de chacun sont tellement connectés, qu’ils croient chacun pouvoir secourir l’autre.
ILS RENFORCENT ainsi le sentiment de VICTIMISATION et D’IMPUISSANCE de l’autre, alors qu’il serait beaucoup plus utile de tirer un trait et de s’assumer.
Devenir entièrement autonome.

Un partenaire n’est pas là pour combler un vide dans nos vies (relations de guérison, où une pression existe déjà à la base de la relation)

Une bonne relation est basée sur la PAIX, la COMPRÉHENSION et le SOUTIEN.

« Je réinvente ma vie » de Jeffrey E. Young (Extrait.)

Une réflexion sur “SÉPARATION

  1. arnaud

    lacher prise, se libérer oui. Mais pas se séparer. Je sais que c’est irrémédiable. Mais ce qui aussi irrémédiable, c’est l’espoir de l’attente … quand on l’aime, malgré tout. Et moi même je le vie dans ma vie … moi et ma femme

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s