JARDIN INTÉRIEUR

 

Il y a des jardins intérieurs immenses, les jardins de l’âme, directement reliés à leur Source, qui prennent naissance dans la puissance et la force de la lumière, l’accueil sans complaisance de la pluie, du vent, parfois ensevelis sous la neige, ou sous la grêle, des fleurs et des arbres, des herbes et des champs, qui chantent.

Avec un esprit clair, je dégage, je trie et j’ensemence, j’en parcours les moindres recoins, les plantes grandissent, naissent et s’épanouissent au rythme des chants d’oiseaux, des cours d’eau, ruisselants et étincelants, qui nourrissent sans en avoir l’air mon jardin intérieur.
L’état de ton jardin fait face à l’état du mien, ils se mélangent, se comprennent, se complètent, partagent leurs ruisseaux, leurs oiseaux et leurs arbustes, leurs couleurs, leurs odeurs et leurs saveurs, sans en avoir l’intention, et au fil du temps.
Dans ce profond mélange, se mêleront les aurores des printemps mélodieux aux soirs plus sombres et plus ténébreux, les orages dévastateurs, qui ne durent jamais trop longtemps, nettoieront et feront place nette pour de nouvelles plantes, qui se nourriront avec sagesse d’anciennes racines oubliées.
Alors, l’alchimie harmonieuse apaise, calme et pardonne, guérit les blessures du temps et du passé.
C’est là, à l’ombre du saule pleureur, au bord de l’étang, que la vraie rencontre avec toi se dévoile, simplement parce qu’avec moi-même, elle a déjà eu lieu.
Valérie Mautin
04/04/2019
Photo par Phillip Johnson.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s